{Etymo} J’ai hâte !

Qui n’a jamais connu de réveils difficiles ? Et voilà que soudain, il nous faut courir après le temps ! Sans perdre un instant, je vous propose donc, vite fait bien fait, ce billet étymologique sur la notion d’empressement.

{Etymo} Nous n’avons pas les mêmes valeurs

Dans ce billet {Etymo}, j’évoque l’origine de quelques expressions de la haute société et de l’élite mondaine. Je déborde un peu en évoquant au passage quelques locutions en lien avec la notion de faste et de perfection. Noblesse oblige !

Services de traduction: ma (première) facture

Alors qu'une nouvelle génération de jeunes talents s’apprête - je l'espère - à goûter aux joies de la facturation, j’ai jugé bon de rédiger un petit billet, bien pragmatique, afin de formuler quelques rappels et conseils utiles.

Traduction automatique: la dangereuse «sagesse des foules»

[Article publié sur le site de vulgarisation scientifique The Conversation, le 13 octobre 2021] À travers cet état des lieux documenté, je tente de montrer avec nuance au grand public et aux «consommateurs» de services de traduction pourquoi l’intelligence artificielle ne doit pas être considérée comme un substitut aux traducteurs et traductrices de chair et d’os et pourquoi tout recours «aveugle» à la machine doit être évité.

{Etymo} L’âge mûr

Ce 30 septembre, à l’occasion de la journée mondiale de la traduction, j’étais invité à l’université de Gand pour une table ronde sur le métier et ses enjeux. Les organisateurs avaient décidé de séparer les intervenants en deux groupes, avec d’un côté les « groentjes » (jeunes pousses) et de l’autre les « ouwe rotten » (vieux briscards). Je ne suis pas si âgé, mais avec - tout de même - vingt ans de métier au compteur, j’ai logiquement été versé dans la deuxième catégorie. Occasion d’un billet [étymo] sur les sobriquets dont on affuble les gens d’expérience.

{Etymo} Au bout du rouleau!

Affolé par l’arrivée imminente de l’automne, j’ai passé une partie de ma semaine à repeindre mon chalet de jardin et la (trop) longue clôture métallique qui longe ma propriété. À la fin, j’étais au bout du… rouleau ! Connaissez-vous l’origine de cette expression ?

La traduction parfaite

Quoi de mieux, pour reprendre du service après la pause estivale, que de vous parler de la traduction… parfaite ? Je pense en effet l'avoir trouvée dans l’œuvre de l'écrivain japonais Akira Mizubayashi, que j’ai découvert avec bonheur cet été. Un homme qui a consacré sa vie à une « langue venue d’ailleurs », pour penser au plus précis et parler au plus juste.

{Etymo} Faites du bruit!

Alors que les équipes de foot sont entrées en scène à l’Euro 2020 et que les amateurs de ballon rond s’apprêtent à s’égosiller pour soutenir leur équipe favorite, je me suis intéressé aux « mots du bruit » ! Le tout agrémenté de quelques anecdotes footballistiques de circonstances.

{Etymo} Let’s be friends

J’apprends que « friend » (ami) et « free » (libre) - de même que tous leurs équivalents germaniques (vriend/vrij ; freund/frei ; vän/fri, etc.) - partagent la même racine (proto-indo-européenne) *fri* - signifiant « cher, aimé ». Si on comprend assez facilement le rapport entre un « être cher » et un « ami », quel lien avec « liberté » ?

Traduction littéraire: le chagrin des Belges?

Faut-il « être belge » pour bien traduire un auteur belge ? L’idée qu’on se comprendrait mieux entre compatriotes relève de la caricature. Car la traduction suppose avant tout cette qualité universelle qu’est l’empathie...

{Etymo} L’art aratoire

Je découvre l'existence du mot aratoire: «qui sert à labourer, à travailler la terre». Instruments, méthodes et même chevaux aratoires. Joli, non? Ce mot à la même racine (si j’ose dire) que l’adjectif arable, qualifiant une terre ou un sol pouvant être (labouré et donc) cultivé. Il vient du latin aratrum, qui a donné l’araire, instrument … Continue reading {Etymo} L’art aratoire

La traduction, proie facile de l’ubérisation?

Popularisé en 2014, le terme est aujourd’hui bien ancré dans notre vocabulaire. Désignant une forme d’optimisation des relations entre l’offre et la demande sous l’influence des nouvelles technologies, l’« ubérisation » recouvre plusieurs réalités et connotations, tantôt positives, tantôt négatives, et déchaîne les passions. Les chantres de l’économie 2.0 saluent l’apparition de ce qu’ils voient comme un … Continue reading La traduction, proie facile de l’ubérisation?

{Etymo} Elle est à croquer!

Certains petits êtres sont d’une beauté si délicieuse qu’on voudrait les manger (tout cru) ! Les expressions «cannibales» sont monnaie courante dans le langage : dévorer des yeux, boire les paroles de, une élégance exquise. On pourrait croire qu’il en va de même pour notre «être à croquer». Or, il n’en est rien : cette … Continue reading {Etymo} Elle est à croquer!

Pourquoi faire appel à un traducteur professionnel?

Les praticiens de la traduction professionnelle dénoncent régulièrement ce qu’ils perçoivent comme un manque de considération de leur savoir-faire. Dans le milieu, il est ainsi de notoriété publique que certains «non-initiés», estimant suffisante leur connaissance de la langue étrangère et/ou du domaine de traduction, choisissent de se frotter eux-mêmes à l’exercice de traduction, sans passer … Continue reading Pourquoi faire appel à un traducteur professionnel?