Je découvre aujourd’hui que mot bivouac est d’origine germanique.

Synonyme de campement, il désigne une installation provisoire en plein air de troupes (militaires) afin d’y passer la nuit (en forêt, en montagne, dans la brousse). Il a donné par métonymie le sens de « lieu de campement », notamment repris par les alpinistes.

Selon certains, le mot est un emprunt au suisse alémanique beiwacht, signifiant littéralement « garde supplémentaire ». Il était notamment employé à Zürich pour désigner une patrouille de citoyens assistant les effectifs ordinaires de la vigile nocturne. 

D’autres y voient plutôt un emprunt au néerlandais bijwacht, « garde secondaire », par opposition à la garde principale d’une ville (hoofdwacht).

Quoi qu’il en soit, on remarquera le même «  assemblage » de deux classiques germaniques : la préposition bij/bei/by marquant (entre autres) la proximité et la racine wacht, qui désigne l’action de surveiller, de monter la garde, qu’on retrouve évidemment dans l’anglais to watch et uen kyrielle de déclinaisons (beware, wake, etc.)

À noter encore que le mot français garder a la même origine. Pour savoir comment [wa] a évolué en [gua], voir ce lien.

L’histoire ne dit pas si les concepteurs de la série télévisée américaine Baywatch (Alerte à Malibu) et de son légendaire sauveteur Mitch Buchannon se sont inspirés de cette étymologie pour choisir le nom de la série !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s