La traduction parfaite

Quoi de mieux, pour reprendre du service après la pause estivale, que de vous parler de la traduction… parfaite ? Je pense en effet l'avoir trouvée dans l’œuvre de l'écrivain japonais Akira Mizubayashi, que j’ai découvert avec bonheur cet été. Un homme qui a consacré sa vie à une « langue venue d’ailleurs », pour penser au plus précis et parler au plus juste.